Jump to content


Lorsqu'un jeu n'est plus un jeu mais une obsession.


  • This topic is locked This topic is locked
18 replies to this topic

TheSentinel #1 Posted Dec 10 2012 - 19:41

    Captain

  • Players
  • 7639 battles
  • 1,666
  • Member since:
    04-29-2011
Lorsqu'un jeu n'est plus un jeu mais une obsession.
  • Introduction :
Le but de ce sujet est d'aider et de faire prendre conscience ceux au prise avec cette obsession de gagner à tout prix/d'être le meilleur/aux jeux vidéos en général. Ce phénomène prends énormément d'ampleur depuis les années milieu et fin 90. Les organismes médicaux et plus précisément les organismes, dont leur champ d'action est la psychologie, discutent pour oui ou non classifier cette obsession parmi les troubles psychologiques et dépendances, du moins au Québec/Canada.

Cette obsession comprends aussi un autre volet, celui de la substitution de la personnalité de l'individu par l'avatar virtuel, mais comme c'est un jeu de chars d'assauts, ce volet n'a pas lieu d'être.

Ce n'est pas un phénomène seulement lié aux jeux vidéos, mais c'est bel et bien un aspect de l'être humain qui cherche à combler ses vides, à s'auto-satisfaire et s'auto-valoriser à cause de manquements et de frustrations extérieures/dans la vie quotidienne.

Je me rappelle quand je jouais à donjons et dragons, au début des années 90, avec des livres et sur papier, ont s'inventaient des personnages, ont jouaient un rôle dans notre imagination et que s'était comme une pièce de théâtre, mais imaginaire, dans des mondes et situations imaginaires. Quelques fois, j'entendais aux nouvelles télévisées, que des types avaient joués leur rôles au sérieux, pour de vrai, avec les conséquences dont je tairai. Ce phénomène commençait à prendre de l'ampleur dans ces années là. Même aussi des types qui sont allés en institutions [mot auto-censuré].

Je me cacherai pas derrière l'anonymat, depuis le début des années 80, je suis accro aux jeux vidéos et même parfois j'en suis obsédés. Mais je réussis à vivre une normale avec emploi et famille. J'ai appris à me connaitre, à remarquer les signes avant-coureurs de l’obsession et à m'arrêter.
  • Conséquences court-termes :
Stress
Anxiété
Tensions
Troubles du sommeil
Rages
  • Conséquences moyen-termes :
Humeur très variable
Impatience marquée
Insomnies
Rages fréquentes
Désorganisation des priorités réelles
Laisser-aller général
  • Conséquences long-termes :
Déstresse psychologique
Dépression nerveuse
Dépression
Substitution des priorités réelles par les priorités virtuelles
Laisser-aller complet
  • Solutions :
Prendre une pause sur le long terme, désinstaller le jeu si besoin est.
Ne succombez pas à la forte envie de rejouer ou de réinstaller le jeu.
Vous y penserez à tous les jours mais raisonnez vous. Prenez des longues marches si l'envie est insupportable.
Remettez vos priorités aux bonnes places.
Reprenez soins de vous et de votre famille.
Allez voir un psychologue si nécessaire.
Admettez et prenez conscience de votre problème.
Parlez à vos proches de votre problème.
Jouer occasionnellement et repérez les signes avant-coureurs.
  • Conclusion :
Le plus important c'est vous, votre famille et votre travail. Tout le reste est secondaire.

willdan #2 Posted Dec 10 2012 - 19:54

    Staff sergeant

  • Players
  • 68116 battles
  • 385
  • [OM-NA] OM-NA
  • Member since:
    02-24-2011
Thanks ! that made good reading and a lot of sense - im sure its helpful to all of us....

Cool_Hammer #3 Posted Dec 10 2012 - 20:02

    Staff sergeant

  • Players
  • 24641 battles
  • 325
  • [-J-] -J-
  • Member since:
    10-15-2011
Assez complet et intéressant: cela pourrait aider certaines personnes dépendantes ou qui sont sur la voie d'une future dépendance.

Ulfar #4 Posted Dec 10 2012 - 21:25

    First lieutenant

  • Beta Testers
  • 11441 battles
  • 987
  • Member since:
    07-12-2010
Très bon message et j'encourage fortement sa lecture (je ne me suis pas gêné pour mettre un +1) à tous.

Je suis en désaccord sur un point avec toi et c'est le suivant:


View PostTheSentinel, on Dec 10 2012 - 19:41, said:

Cette obsession comprends aussi un autre volet, celui de la substitution de la personnalité de l'individu par l'avatar virtuel, mais comme c'est un jeu de chars d'assauts, ce volet n'a pas lieu d'être.

Je crois que, malheureusement, cette obsession est également présente sur WoT. Non pas sous la forme de la personnification de l'avatar au sens stricte du terme (comme dans les cas de RPG Fantasy de type WoW, Ultima, etc.), mais plutôt en ce qui concerne ce qui dépasse le simple match public (Clan Wars, clans - problèmes internes - et bien sûr, le forum).

Lorsqu'un individu est rendu au stade de lancer des menaces physiques ou juridiques à l'encontre d'un homologue pour des banalités liées au jeu (tant au niveau de la partie elle-même que les interactions au sein d'un clan ou vis-à-vis d'autres clans);

Lorsqu'un individu est rendu au stade d'écrire des commentaires concernant la vie privée d'un homologue sur un espace public (forum, profil, etc.);

Lorsqu'un individu "spam" ses homologues dans des messages "in-game" simplement pour les écoeurer;

Lorsqu'un individu prend la peine de perdre 20 minutes de sa vie afin de composer un message remplie d'inepties et de fabulations sans fondements (dans une langue qui n'est pas la sienne) et de l'envoyer à un tiers clans pour faire du trouble à un homologue, jusque parce que ce dernier lui a répondu à ses propos);

Lorsqu'un individu prend la peine d'utiliser un compte secondaire juste pour insulter des gens sur un forum (et c'est encore pire lorsque ce comportement découle du fait que son compte primaire a été banni);

alors - selon moi - on peut parler d'une obsession ou pire, d'un profond trouble psychologique.

Ce type de comportement démontre, de la part de l'individu, une incapacité - momentanée ou tout simplement "permanente" - de faire la distinction entre la vraie vie et le virtuel et n'arrive plus à dissocier l'un de l'autre. Et cette façon d'agir est - à moins que je ne me trompe, car je ne suis pas un psychologue ou un psychanalyste - est proche des symptômes de la schizophrénie.

Bref, si c'est le genre de comportement que vous avez. Si vous préférez gaspiller 30 minutes à écrire un message pour dire de la "merde" sur un autre individu à place de passer ce temps avec votre femme ou vos enfants, ben il est grand temps d'arrêter de jouer. Prendre un petit 5 minutes pour lire des "posts" et y répondre rapidement, c'est une chose, mais rester connecter des heures sur le forum à "poster" de commentaires "trash" ou encore revenir en ligne à toutes les heures pour écrire des messages péjoratifs visant des individus sur son profil afin que tous puissent les lire, en est une autre (et celle-ci est profondément problématique de mon point de vue).

Désolé pour le "mur", mais je trouvais le message de Sentinel (comme toujours) très pertinent.

TheSentinel #5 Posted Dec 11 2012 - 05:19

    Captain

  • Players
  • 7639 battles
  • 1,666
  • Member since:
    04-29-2011

View PostUlfar, on Dec 10 2012 - 21:25, said:

Très bon message et j'encourage fortement sa lecture (je ne me suis pas gêné pour mettre un +1) à tous.

Je suis en désaccord sur un point avec toi et c'est le suivant:




Je crois que, malheureusement, cette obsession est également présente sur WoT. Non pas sous la forme de la personnification de l'avatar au sens stricte du terme (comme dans les cas de RPG Fantasy de type WoW, Ultima, etc.), mais plutôt en ce qui concerne ce qui dépasse le simple match public (Clan Wars, clans - problèmes internes - et bien sûr, le forum).

Lorsqu'un individu est rendu au stade de lancer des menaces physiques ou juridiques à l'encontre d'un homologue pour des banalités liées au jeu (tant au niveau de la partie elle-même que les interactions au sein d'un clan ou vis-à-vis d'autres clans);

Lorsqu'un individu est rendu au stade d'écrire des commentaires concernant la vie privée d'un homologue sur un espace public (forum, profil, etc.);

Lorsqu'un individu "spam" ses homologues dans des messages "in-game" simplement pour les écoeurer;

Lorsqu'un individu prend la peine de perdre 20 minutes de sa vie afin de composer un message remplie d'inepties et de fabulations sans fondements (dans une langue qui n'est pas la sienne) et de l'envoyer à un tiers clans pour faire du trouble à un homologue, jusque parce que ce dernier lui a répondu à ses propos);

Lorsqu'un individu prend la peine d'utiliser un compte secondaire juste pour insulter des gens sur un forum (et c'est encore pire lorsque ce comportement découle du fait que son compte primaire a été banni);

alors - selon moi - on peut parler d'une obsession ou pire, d'un profond trouble psychologique.

Ce type de comportement démontre, de la part de l'individu, une incapacité - momentanée ou tout simplement "permanente" - de faire la distinction entre la vraie vie et le virtuel et n'arrive plus à dissocier l'un de l'autre. Et cette façon d'agir est - à moins que je ne me trompe, car je ne suis pas un psychologue ou un psychanalyste - est proche des symptômes de la schizophrénie.

Bref, si c'est le genre de comportement que vous avez. Si vous préférez gaspiller 30 minutes à écrire un message pour dire de la "merde" sur un autre individu à place de passer ce temps avec votre femme ou vos enfants, ben il est grand temps d'arrêter de jouer. Prendre un petit 5 minutes pour lire des "posts" et y répondre rapidement, c'est une chose, mais rester connecter des heures sur le forum à "poster" de commentaires "trash" ou encore revenir en ligne à toutes les heures pour écrire des messages péjoratifs visant des individus sur son profil afin que tous puissent les lire, en est une autre (et celle-ci est profondément problématique de mon point de vue).

Désolé pour le "mur", mais je trouvais le message de Sentinel (comme toujours) très pertinent.

Commentaire :
C'est vrai, ce n'est pas une substitution stricte de la personnalité de l'individu par l'avatar virtuel, mais il y a en quelque sorte de la substitution de personnalité et il y a de l'obsession sur les forums.
+1

C'est un volet à la fois différent de la dépendance virtuelle, car beaucoup plus ancré profondément dans le psyché de l'individu et c'est malsain. Et à la fois fait partie de la dépendance virtuelle, car ça vient combler des vides, vient surtout auto-valoriser l’individu, évacuer la frustration/la colère/la rage, combler le grand manque d'estime de soi, combler le grand manque de confiance en soi, une conséquence malsaine de profondes souffrances intérieures et de faire "payer" des individus à la place de d'autres individus.

Cette obsession a différents degrés de gravité :
Bénin.
Malsain/Du domaine de la psychologie.
Du domaine de la [mot auto-censuré].

Il y a plusieurs origines de ce comportement :
Complexe d'infériorité.
Grand manque d'estime de soi.
Grand manque de confiance en soi.
Souffrances profondes causées par des expériences traumatisantes passées telles que l’intimidation, dénigrement, la violence physique et psychologique, le harcèlement, la persécution et bien d'autres choses dont je nommerai pas.
Troubles de la personnalité/psychologiques profonds/profondes.
La dissociation du réel et du virtuel ne se fait plus.
La différence entre le bien et le mal est devenue nébuleuse sur certains/plusieurs aspects relationnels.

Ça me fait penser à une anecdote :
Dans les films la guerre des étoiles, il y un bon exemple de substitution de la personnalité par une personnalité malsaine née de grandes souffrances intérieures, de rage et d’obsession, c'est celui de Darth Vader. Quand Obiwan kenobi dit à Luke, que quand Anakin Skywalker a cessé d'existé pour être Darth Vader, que son père était mort, ceci rejoint le problème psychologique de substitution de la personnalité. Quand Luke blesse à mort Darth Vader, il ne tue pas son père, mais il libère son père de l'emprise malsaine de Darth Vader et de l'empereur. Mais dans la vraie vie, il n'y a pas de "Luke Skywalker", c'est au "Darth Vader" de prendre conscience de son état, d'en discuter avec ses proches et d'aller chercher de l'aide si besoin est.

Solutions possibles :
Prendre une pause sur le long-terme.
Admettre son problème et en prendre conscience.
Prendre bien conscience quand devenant le bourreau, que ça ne règle pas les problèmes, que la dépendance à des personnalités de substitutions peut entrer en ligne de compte, faire empirer votre état, vous faire entrer dans une roue vicieuse et malsaine, dont vous en sortirez encore plus malheureux et détruit psychologiquement.
Parler à vos proches de votre problème, surtout de vos souffrances/de vos frustrations/colère/rage/de votre manque d'estime de soi/manque de confiance en soi/de vos complexes.
De préférence de consulter un psychologue.
Consulter un [mot auto-censuré] si besoin est.
Éviter les forums si besoin est.

sparkibaken #6 Posted Dec 11 2012 - 09:42

    Captain

  • Players
  • 9805 battles
  • 1,055
  • [-13-] -13-
  • Member since:
    02-15-2011
T'as oublié une solution possible:

Continuer à avoir une mauvaise attitude et finir que par se faire bannir son ou ses account(s) du jeux...

:Smile_trollface-3:

+1 à toi et Ulfar pour ce merveilleux topique, à vous deux c'est très complet!

TheSentinel #7 Posted Dec 11 2012 - 19:20

    Captain

  • Players
  • 7639 battles
  • 1,666
  • Member since:
    04-29-2011

View Postsparkibaken, on Dec 11 2012 - 09:42, said:

T'as oublié une solution possible:

Continuer à avoir une mauvaise attitude et finir que par se faire bannir son ou ses account(s) du jeux...

:Smile_trollface-3:

+1 à toi et Ulfar pour ce merveilleux topique, à vous deux c'est très complet!

Merci, comme je l'ai écris mon but, c'est d'aider et de faire prendre conscience de ce(s) problème(s), alors aussi bien d'expliquer le sujet en profondeur.

Merci à tous pour vos commentaires et un merci spécial à Ulfar.  :Smile_Default:

Edited by TheSentinel, Dec 11 2012 - 19:25.


Ulfar #8 Posted Dec 12 2012 - 02:31

    First lieutenant

  • Beta Testers
  • 11441 battles
  • 987
  • Member since:
    07-12-2010
Pas besoin de me remercier, je n'ai fait qu'ajouter que quelques coups de pinceau à une oeuvre déjà bien achevée. Le mérite te revient mon cher.

Cool_Hammer #9 Posted Dec 12 2012 - 02:33

    Staff sergeant

  • Players
  • 24641 battles
  • 325
  • [-J-] -J-
  • Member since:
    10-15-2011
Cette discussion continue d'être de plus en plus complète: je trouve cela très intéressant et constructif.

expend47 #10 Posted Dec 15 2012 - 19:02

    Corporal

  • Players
  • 20 battles
  • 11
  • Member since:
    12-10-2012
-
Permanent suspension. EULA violations.
Mod/GM Teams

expend47 #11 Posted Dec 15 2012 - 19:05

    Corporal

  • Players
  • 20 battles
  • 11
  • Member since:
    12-10-2012
fd

RyanGetzIaf #12 Posted Dec 15 2012 - 19:20

    Major

  • Beta Testers
  • 24360 battles
  • 3,800
  • [TYR] TYR
  • Member since:
    09-15-2010

View Postexpend47, on Dec 15 2012 - 19:02, said:

-

View Postexpend47, on Dec 15 2012 - 19:05, said:

fd

Je te prirais d'aller polluer un autre topic, ou tout simplement un autre forum ailleur sur les internets.

Je regarde le nombre de batailles, je regarde les postes que tu a fait, ensuite je vais voir ton profil et je vois ceci.

Quote

Registered: 15.12.2012

Est-ce que c'est toi Apopo?

TheSentinel #13 Posted Dec 15 2012 - 20:38

    Captain

  • Players
  • 7639 battles
  • 1,666
  • Member since:
    04-29-2011
Un spammer de forums internationaux et ressemble très fortement à un compte secondaire ^^ : http://forum.worldof...02017-expend47/
Pas fort le respect...

LeoMajor #14 Posted Dec 17 2012 - 03:13

    First lieutenant

  • Players
  • 15926 battles
  • 781
  • [TYR] TYR
  • Member since:
    04-05-2011
>Je te prirais d'aller polluer un autre topic, ou tout simplement un autre forum ailleur sur les internets.
>ailleur sur les internets.
>les internets
>les

http://img.over-blog...-ordinateur.jpg

TheSentinel #15 Posted Jan 28 2013 - 18:03

    Captain

  • Players
  • 7639 battles
  • 1,666
  • Member since:
    04-29-2011
Un ajout :

J'ai créé un sujet concernant l'obsession virtuelle, mais je crois que ça ne serait pas complet si je n'aborderais pas cet autre problème relativement fréquent et peu connu. Relativement fréquent car ce cas peut se présenter même à petite échelle et qu'on ne s'en rend pas compte. D'ailleurs l'obsession peut entrer en ligne de compte aussi.

Parfois, dans un jeu multijoueur en équipe très compétitif, on peut passer d'un état très triste lors d'une défaite et d'un état très joyeux lors d'une victoire. Sans être [mot auto-censuré], mais lorsque ces états successifs deviennent quotidien et excessifs malgré tout, il faut reprendre le dessus car c'est malsain.
  • Les causes possibles :
Vous vous mettez trop de pression.
L'entourage virtuel vous met trop de pression directement et/ou indirectement.
Obsession virtuelle.
  • Les conséquences :
Anxiété excessive.
De l'obsession peut s'installer.
Forte fatigue psychologique.
Détresse psychologique.
  • Les solutions possibles :
Prendre une pause et vous changer les idées.
Prendre le temps d'apprendre le jeu.
Si vous êtes confortable avec certain tiers et que d'autres vous cause du stress, donc c'est d'avoir des chars dans les tiers dont vous êtes confortable, rien ne vous force à jouer dans les tiers qui vous sont stressant et rien ne vous empêche d'y retourner plus tard avec plus connaissance et de confiance en soi ou d'y jouer de temps à autre.
Ne pas vous mettre la barre trop haute et de progresser à votre rythme.
Vous êtes peut-être trop dur envers vous-même, donc, au lieu de vous auto-flageller, apprendre à vous féliciter pour vos efforts, à voir vos qualités et à croire en ce que vous pouvez faire. Avec d'autre mots : D'avoir la foi en vous-même et vous apprécier.
Mettre en ignorés ceux qui vous pousse sans cesse hors de vos limites et vous dénigre en même temps.

Edited by TheSentinel, Jan 28 2013 - 20:34.


Beltegeuze79 #16 Posted Jan 30 2013 - 17:21

    Private

  • Players
  • 0 battles
  • 1
  • Member since:
    01-30-2013
un bonjour de Belgique à nos amis québécois ,

sujet très interressant et très bien traité, plein d'infos , un grand merci ,

belt

TheSentinel #17 Posted Jan 31 2013 - 01:49

    Captain

  • Players
  • 7639 battles
  • 1,666
  • Member since:
    04-29-2011
Bonjour/bonsoir Beltegeuze79 ainsi qu'à tous nos amis Belges. :Smile_honoring:
Merci d'avoir pris le temps d'avoir créée un compte NA et d'avoir d'écris un commentaire, surtout, je suis bien content qu'il te sois utile.  :Smile_Default:

Au revoir l'ami.  :Smile_Default:

TheSentinel #18 Posted Mar 18 2013 - 02:46

    Captain

  • Players
  • 7639 battles
  • 1,666
  • Member since:
    04-29-2011
J'ai trouvé un article sur le web qui traitre de l'addiction aux jeux vidéo. Je vous fais donc un copié-collé des solutions à ce problème :

La première étape indispensable consiste bien sûr à prendre conscience de son addition aux jeux vidéo. Parfois, le joueur sent qu'il perd, ou qu'il a perdu, le contrôle sur sa passion et demande lui-même de l'aide. Que l'on soit de sa famille ou simplement de ses amis, il importe alors de l'écouter avec bienveillance, de le rassurer en lui expliquant qu'il n'est pas seul et de lui dire qu'il peut compter sur nous pour trouver des solutions. Dans d'autres cas, c'est l'entourage du joueur qui tire la sonnette d'alarme. Si les raisons de s'inquiéter sont parfois très angoissantes (résultats scolaires en chute libre, épuisement physique et nerveux...), la dernière chose à faire est de vouloir raisonner, ou pire, de vouloir culpabiliser la personne concernée. Cela ne ferait que la braquer sur le sujet et l'isoler un peu plus.

Que l'on pense être victime d'une addiction aux jeux vidéo ou que l'on ait l'impression qu'un de nos proches est concerné par ce problème, il faut avant tout se renseigner sur le sujet sans chercher à confirmer ou à infirmer notre intuition. Pour cela de nombreux ouvrages sont actuellement disponibles en langue française tels que "La dépendance aux jeux vidéo et à Internet" de Lucia Romo ou "Les nouvelles formes d'addiction" de Marc Valleur. Quelques sites Internet francophones proposent également un contenu utile : Centre de Référence sur le Jeu Excessif, Wikipédia.

Si vous pensez que votre enfant ou votre ado est en train de devenir dépendant aux jeux vidéo, parlez-en avec lui sans le sermonner et en écoutant ce qu'il a à dire avec un maximum d'ouverture et de bienveillance. Tâchez de comprendre ce qu'il aime dans les jeux vidéo et les raisons qui l'ont poussé à se consacrer exclusivement à cette activité au détriment de toutes les autres. Intéressez-vous sincèrement à son univers, demandez-lui de vous le faire découvrir. Posez ensuite des limites à la pratique du jeu vidéo (2 heures maximum par jour en semaine ; 4 heures par jour le week-end) et instaurez une véritable dynamique familiale (repas en commun, temps d'échange, activités et projets communs). Encouragez le jeune à pratiquer une activité de groupe susceptible de l'intéresser en dehors de la maison (sport, musique, voyages...). Ne le blâmez pas pour ses échecs, félicitez-le pour ses succès et aidez-le à se construire une image positive de lui-même. Si en dépit de vos efforts, vous ne parvenez pas à faire évoluer la situation, contactez un professionnel de santé (psychologue, psychiatre, etc.) qui saura vous conseiller.

Vous êtes vous-même accro aux jeux vidéo ? Parlez-en à un proche ou à un ami. L'ouverture aux autres est la première étape vers le changement. Quelle que soit votre situation, vous n'êtes pas seul même si vous avez l'impression, voire la certitude, du contraire. N'hésitez pas non plus à vous tourner vers un professionnel de santé (infirmière scolaire, médecin traitant, psychologue) et exposez-lui votre problème. Armez-vous de courage et essayez de suivre les règles suivantes inspirées en partie du programme de Mark Griffith :
  • Utilisez tous les moyens dont vous disposez pour réduire votre temps de jeu (options de contrôle parental, accès à Internet limité, pauses régulières, etc). Confiez le cas échéant vos mots de passe ou vos sauvegardes à des personnes de confiance pour vous aider à arrêter de jouer temporairement lorsque vous avez d'autres choses à faire. En dernier recours, si vous ne pouvez absolument pas vous empêcher de jouer à un jeu précis alors que vous le voulez de toutes vos forces, envisagez de résilier votre compte ou d'effacer votre sauvegarde.
  • Jouez de préférence en groupe, avec des amis ou en famille et essayez de jouer à des jeux différents de ceux qui vous entraînent à commettre des excès.
  • Pratiquez d'autres activités susceptibles de vous procurer du plaisir (sport, musique, promenades...). Au début, vous aurez probablement du mal à retrouver des sensations agréables mais il ne faut pas se décourager car petit à petit, vous reprendrez vraiment goût à ce que vous aimiez faire autrefois. La satisfaction sera toute aussi réelle que dans les jeux vidéo.
  • Améliorez votre estime de vous-même en faisant des choses qui vous semblent utiles et valorisantes. Lancez-vous des défis, faites des projets et tenez-vous y. Prouvez-vous que vous êtes capable d'atteindre des objectifs dans le monde réel et soyez-en fier.
  • Allez vers les autres même si vous avez l'impression que vous n'avez rien à leur dire et vice versa. Ils ne partagent pas votre passion des jeux vidéo ? Ouvrez-vous à leurs centres d'intérêt ! Redécouvrez autrui dans sa différence et enrichissez-vous à son contact. Même le plus introverti des geeks peut passer d'excellents moments à discuter autour d'une table ou à se promener en ville par une belle journée.
  • Rétablissez une hygiène de vie acceptable. Il ne s'agit pas de s'obliger à manger que des légumes ou de se coucher à 22 h tous les soirs mais bien de trouver une juste mesure entre la vie déréglée que l'on a menée jusqu'ici et un idéal inatteignable. Pratiquer un minimum de sport, manger à heures régulières et éviter d'aller au lit à 2 h du matin quand on doit se lever à 7 h constituent déjà un grand pas en avant pour l'immense majorité des joueurs compulsifs.
  • Interrogez-vous sur les motifs qui vous poussent à jouer autant. Cherchez-vous à fuir quelque chose ? Qu'est-ce que vous pouvez faire en jeu que vous ne pouvez pas faire dans la vie réelle ? Quand jouez-vous le plus ? Pour quelle raison ? etc. Il est naturellement conseillé de se faire aider par un psychologue pour creuser ces questions fondamentales.
  • Ne culpabilisez pas en cas de rechutes. Après des mois voire des années de jeu pathologique, ces dernières sont fréquentes, surtout lorsque survient une situation stressante ou un événement douloureux, mais elles finiront par s'espacer de plus en plus. Lorsque vous prenez conscience que vous êtes en train de glisser, obligez-vous à reprendre de la distance avec le ou les jeu(x) concerné(s).

En respectant autant que possible ces consignes, et en acceptant de se faire aider, il sera possible à terme de retrouver une pratique normale des jeux vidéo et de s'adonner à cette passion aussi souvent qu'on le souhaite sans crainte de replonger dans les pratiques excessives et a fortiori dans l'addiction. Le chemin est long et demande beaucoup de travail sur soi mais en se faisant aider et en acceptant de fournir les efforts nécessaires, le succès est assuré.

Apocalyptos #19 Posted Mar 24 2013 - 02:04

    First lieutenant

  • Players
  • 16405 battles
  • 640
  • Member since:
    08-04-2012
Wow !

C'est bien de se confesser les gars, lâcher pas !
:great:




2 user(s) are reading this topic

0 members, 2 guests, 0 anonymous users